J’ai commencé des études de chant classique à 17 ans, à 22, j’ai rencontré un professeur qui allait marquer ma vie, Bernadette Val, et m’enseigner avec exigence et une grande rigueur, une certaine approche de l’art lyrique.Elle me proposa un jour de participer à un stage d’été à Sames-sur-Bidouze, avec quelques-uns de ses élèves du conservatoire du 5ème arrondissement. Et de la même façon que j’ai aimé le professeur, j’ai aimé ses élèves, leur façon de chanter et de concevoir leur art.

 

Une fois le stage fini, nous avons continué à nous voir, à chanter ensemble, j’ai écrit, avec Jean-Pierre Bacri, le film "Comme une image" dans lequel ils tiennent leur propre rôle. Depuis nous faisons régulièrement des concerts ensemble sous le nom de « Canto Allègre ».Je n’en ai jamais fait publicité, ou très peu ; Je crois que, comme mes amis, j’aime beaucoup la liberté que nous offre cet "anonymat ". Alors pourquoi soudain cette folle exposition ?

 

Parce que nos concerts rencontrent un tel accueil que j’avais envie de les faire connaître un peu plus, parce que notre joie de chanter ensemble, loin de s’étioler, s’affirme chaque jour un peu plus, parce qu’après tant d’années passées à travailler ensemble, et sous la houlette exigeante de notre pianiste Arlinda Roux-Majollari, notre musicalité s’est considérablement enrichie, enfin, parce que notre amie Linda Mounib, nous a très gentiment proposé de créer ce beau site.

 

Voilà, vous savez tout, ou presque.That’s all folks.

 

Jaoui et tous ses amis.

 

Par Agnès Jaoui

Canto allegre

 CANTO ALLEGRE